PAILLE PORTEUSE

Encore peu rependu dans notre région la paille porteuse existe depuis longtemps. En effet cette pratique provient tout droit de l’état du Nebraska qui aux alentours de 1880 a commencé à construire des bâtiments constitués de bottes de paille montées en quinconces (beaucoup de ses maisons sont encore debout ).

Aujourd’hui, cette technique se démocratise avec plusieurs centaines de constructions en France, elle porte de belles valeurs et de sérieux avantages qui en feront une technique courante demain.

  • Préfabrication lisse basse et haute

LA BOTTE DE PAILLE

→ Plusieurs dimensions : de 45cm à 90cm de largeur
→ Resistance Thermique : 9 m².K/W pour 47cm d’épaisseur
→ Densité élevé : 100 kg/m3
→ Perméabilité à la vapeur d’eau: U=1.15
→ Qualité de l’air : A+
→ Affaiblissement acoustique: -43db
→ Resistance au feu : Euroclasse Feu B-S1-D0
→ Empreinte carbone : -14kg EqCO2/m²

Pourquoi choisir cette technique ?

Atouts
  • Structure solide et économe en bois

  • Ancrage sur de nombreux support

  • Performances sans ponts thermiques

  • Fournisseurs locaux

  • Support de nombreuses finitions : enduit – parement – bardage

  • Confortable l’hiver comme l’été et ajustable

  • Perspirance et qualité de l’air

  • Cycle de vie vertueux
Contraintes
  • Saisonnier car sensible aux intempéries

  • Faire attention à la répartition des charges

QUESTIONS COURANTES

  • Est-ce que la construction en paille porteuse est plus couteuse ?

    On trouve difficilement d’ équivalents qualitatifs aujourd’hui :

    Ils serait tous beaucoup plus onéreux que la paille porteuse.

    L’augmentation du coût de le l’énergie et des matériaux très transformés compensent les écarts avec la construction conventionnelle.

    Les économies de chauffage et de rafraichissement sont très importantes.

  • Le temps de réalisation est t'il plus long qu'une maison conventionnelle ?

    Le temps de réalisation est plus long car ce procédé nécessite beaucoup d’étapes artisanales pour polir une ressource brute. Il est possible d’optimiser le temps de construction par la préparation du  chantier et l’ utilisation de mains d’œuvres qualifiées.

  • Quelles sont les risques liés aux rongeurs ?

    La paille utilisée en botte contient très peu de graines donc n’attire pas spécialement les rongeurs pour la nourriture mais plutôt pour nicher, tout comme nous ils aiment la chaleur.

    La compression des rangs de paille resserre les interstices possibles et les enduits (terre, chaux) ferment complétement l’accès.

  • Il y a t'il des risques d'incendie ?

    Le risque majeur est pendant la construction (paille en vrac au sol) où il faut garder son chantier propre et limiter les sources de flamme.

    La paille est protégé par son revêtement, pour qu’une flamme se propage elle a besoin d’oxygène, les bottes de paille étant extrêmement dense après compression le feu ne s’intensifie pas.

    Le botte de paille se consume en surface, ne propage pas la
    flamme et surtout ne dégage pas de fumées toxiques qui est la cause de la majorité des décès en cas d’incendie.

La Clef De Voûte © 2023